225px-William-Adolphe_Bouguereau_(1825-1905)_-_Elegy_(1899)

La peur et la colère ne sont pas des problèmes en soi. C'est notre choix de garder la peur ou la colère et de vivre et projeter notre peur et notre colère quotidiennement sur nous et le monde sans désir de les expérimenter émotionnellement pour les libérer de notre âme qui est un problème, manquer la marque de l'amour. C'est cela qui détruit notre vie et celle des autres, notre corps, nos relations etc.
J'ai pris 5 ans de recherches dans ma vie rien que pour arriver a commencer a reconnaitre la montagne de peurs et de colère d'enfant dans mon âme (et aussi, j'ai du découvrir que j’étais une âme, mon vrai moi, et pas un corps physique, en fait une moitié d'âme créée par Dieu avec une autre moitié qui est mon âme jumelle), et je commence seulement a reconnaitre que cette montagne de peur et de colère cache une montagne de chagrin.
J'ai mis aussi 5 ans pour comprendre que chaque fois que j’étais en colère (même seulement légèrement impatient ou ennuyé ou contrarié et que j'essayais de contrôler/supprimer ma colère), c'est que j'avais une attente (addiction) que je projetais sur le monde qui n’était pas satisfaite, et que cela m'indiquait que je manquais la marque de l'amour et détruisait mon âme et celles des autres a chaque fois que j'engageais ce processus dans ma journée.
Reconnaitre notre peur, notre colère en nous et nos addictions est seulement un premier pas nécessaire. IL est d'autant plus difficile que nous avons appris 1) a oublier/supprimer nos souvenirs émotionnels douloureux depuis notre enfance, et 2) que les relations de co-dépendances affectives (troc émotionnel d'addictions, ex: je t'aime si tu me fais sentir en sécurité financière..., si tu prends soin de moi etc... ) sont de l'amour.
J'ai mis 5 ans a commencer a reconnaitre que dans mon arrogance, je ne savais rien de l'amour, et que la définition que j'avais apprise de mes parents / du monde était en erreur.
Maintenant, pour changer, il me reste de désirer ressentir ces émotions douloureuses. Et la, je ne suis encore nul part car je découvre une montagne de résistances (excuses, dénis, minimisations, blâme des autres) a être humble, a ressentir ces émotions douloureuses. C'est comme un "château de douleurs" que j'ai construit dans mon enfance, et que je protège désespérément, et le Chemin vers la liberté émotionnelle, c'est de le démanteler brique par brique, émotion par émotion.
Et enfin, demander l'Amour et la Vérité de Dieu pour m'aider dans le processus (Le chemin), option la plus logique intellectuellement n'est pourtant pas le choix de mon âme/cœur sinon je le ferais automatiquement tous les jours, tout le temps. Et la, je découvre une autre série d’émotions douloureuses que je projette sur Dieu en tant qu’autorité, mais qui sont en fait un moyen de conserver la relation avec mes parents en évitant de les projeter sur eux, alors qu'elles viennent pourtant d'eux et pas de Dieu. La question pour les identifier est : qu'est-ce que je ressens par rapport a Dieu (même pour un athée), et a l'amour et la Vérité de Dieu, et dans les réponses, quand elles sont sincères, se trouvent les blessures cachées de mon enfance.
Et tant que je les projette sur Dieu de manière inconsciente (parce que je le choisis !), je ne peux pas avoir une relation avec Dieu. Or Dieu étant la source d'enseignement la plus fiable pour me développer en amour (et la seule infiniment fiable, toutes les sources humaines étant erronées), je me prive et cela et je vais donc rester avec ma définition (apprise) humaine de l'amour qui est complètement biaisée, quasi l’opposée de celle de Dieu, et donc je suis condamné a vivre dans la douleur et a agrandir ma souffrance pour potentiellement l'éternité, jusqu’à ce que je fasse un choix différent. Triste dessein de l’homme arrogant que nous sommes en tant qu’humanité, qui croit “savoir” alors qu’il ne sait pratiquement rien, et totalement illogique, qui continue a prendre les mêmes décisions, encore et encore, depuis des milliers d’années, créant guerres, terreur, jalousie et destruction, et blâmant le reste du monde de ne pas changer et régler les problèmes, pour éviter de se confronter et de changer lui-même, tout en espérant un résultat différent, N’est-ce pas la définition de l’insanité?
Maintenant, je sais que je suis malade dans mon âme. Que ma définition de l'amour est pratiquement l'opposé de celle de Dieu. Et après? C’est juste un point de départ nécessaire. Rien n'a changé ou presque dans mon âme, sauf que j'ai accepté un peu plus de vérité, même si surtout intellectuelle a ce stade, sur ma vraie condition d'ame. Pour changer, il faut commencer par reconnaître le problème qu'on a personnellement. Et cela demande un peu d'humilité et de foi de m'ouvrir a ce que je peux avoir des idées fausses sur moi et l'amour. C'est juste un début. Je sais que je peux guérir aussi, que je peux faire un choix différent. Or, j'ai trouvé toutes sortes de raisons, d'excuses, de dénis, de mensonges pour supporter mon choix de ne pas le faire jusqu'a aujourd'hui, de ne pas agir, de ne pas ressentir, de ne pas grandir ma foi, de ne pas grandir mon désir de vérité.
Seulement moi-même peut sauver mon âme en prenant la responsabilité de mes émotions et en utilisant mon libre arbitre pour apprendre a aimer, a pardonner et me repentir et cesser de nourrir mes addictions et celles des autres, plutôt que continuer a détruire, moi , les autres et le monde. Et avec l’aide de Dieu, tout est possible, même si personne d’autre sur terre n’y croit, même si le courage me manque. Mais la encore, c’est mon choix de développer ma foi en Dieu par l’action et l’expérience, ou de choisir de continuer a vivre dans le doute pour éviter de confronter mes peurs par la réception de la vérité et de l’amour de Dieu.
Tout seul, cela semble impossible, et c'est pour cela que personne ne l'a jamais fait. Avec Dieu, j'ai la foi que c'est possible. Mais pour cela, il faut que je cesse de me rebeller quotidiennement contre Ses Lois (loi d'attraction, loi de compensation, loi de cause a effet, loi du libre arbitre etc), contre Son processus pour guérir mon âme qui passe par redevenir un être 100% émotionnel tel qu'il m'a créé.