Voici ce qui s'est passé et ce que j'ai découvert ces derniers mois. J'ai parfois l'impression que je recule plus que je n'avance vers Dieu. C'est le sentiment que j'ai souvent - et beaucoup de personnes que je connais ont - depuis que j'ai découvert le Chemin, il y a près de 3 ans maintenant. Un moment, j'ai le sentiment que j'avance vers Dieu, puis je découvre plus de vérité a propos de mes émotions, blocages et addictions en disharmonie avec l'amour. C'est un peu comme si je faisais trois pas en arrière et retour a la case départ, aux principes de bases. La Vérité nous rend libre car elle expose nos erreurs. A partir de ce moment seulement, quand nous sortons du déni, la guérison est possible. Mais, honnêtement, j'ai le sentiment de me connaître encore si peu comme Dieu me voit... 

Depuis quelques mois, la période de mon visa Australien étant écoulée, j'ai quitté a nouveau l'Australie pour continuer ma vie..., ou je devrais dire recommencer ma vie en Nouvelle Calédonie. Car je suis a nouveau reparti a zéro, sans argent, sans travail, sans domicile fixe. Ce n'est pas que les opportunités et le travail manquent dans le South Burnett australien ou je séjourne habituellement, mais je ne suis simplement pas autorisé a vivre et travailler en Australie. J'ai pu y passer 3 mois d'abord grâce a mes dernières petites économies, et après, principalement sur base de dons occasionnels pour services rendus. Mes ces dons m'ont tout juste permis de vivre simplement, sans toutefois me permettre d'être financièrement abondant. Donc, et ce pour la troisième fois en un peu plus d'un an, je me trouve dans une situation ou je dois vivre et re-construire ma vie sur base de ce qui est en moi, sans aide de ce qui se trouve dans mon portefeuille, sans aide de personne. Je n'ai pas de connaissances ou d'amis ici. Je suis seul. Il y a bien mes guides et Dieu pour m'aider. Mais suis-je vraiment ouvert a leur aide? J'en doute fort.

Pourquoi? Je ressens toujours cette frustration de ne pas pouvoir vivre dans la maison que j'ai construite en Australie. Et parfois, je regrette d'avoir choisi de suivre mon désir de bâtir de mes propres mains mon habitation, une cabane dans les bois, sans regarder a la dépense et de me retrouver sans argent après 5 ans de vie dans l'abondance. J'ai encore de la colère dans mon âme, et beaucoup de peurs. Aujourd'hui, je ne ressens pas de désir de vivre sur ce terrain australien. Ce n'est pas qu'il ne m'appartient pas. Mais j'ai ignoré jusqu’à récemment la réalité que la propriétaire du terrain n'a jamais vraiment désirer ma présence, si ce n'est qu'en tant que partenaire forcé de mon ex-compagne Sandra. Et en plus, notre relation est minée par nos blessures et peurs respectives qui empêchent tout désir de se développer et notre relation de grandir, pour le moment? J'ai toujours ces belles, fortes et intenses mémoires émotionnelles en moi, ces moments ou je ressentais la vérité d'avoir trouver mon âme jumelle. Aujourd'hui je questionne cette réalité, Je sais que mon désir peut être caché par mes peurs. On ne peut pas en même temps avoir peur et avoir du désir. Peur d'avoir l'espoir réveillé pour la xème fois lorsque Sandra m'ouvre son cœur et m'y invite, puis de perdre a nouveau tout espoir lorsque son désir disparaît dans la peur et le doute. J'ai peur. J'ai peur d'aimer. Je ne mérite pas d'être aimé. J'ai peur de me sentir pas aimé. J'ai peur de me sentir rejeté pour la xème fois. Je ne sais même pas ce que je désire, ce que je ferais si Sandra me relançait. Je vivrai dans ces peurs et frustrations jusque quand j'aurais ressenti toutes mes emotions et chagrins a ce sujet. Souvent, j'en perd la joie de vivre. Je me lève, suis apathique, déprimé. J'attends beaucoup de moi, je me mets la pression. Et je me juge et me punis pour mon manque de désir et de courage de faire face a la réalité de mes émotions, et de LES RESSENTIR. Jésus a dit a propos de l'auto-punition : " l'auto-punition, c'est un choix. Pas une émotion. Alors, arrête-le." L'auto-punition est un comportement que nous avons appris dans notre enfance pour minimiser les risques de punition des autres. C'est une addiction, un choix basé sur la peur qui mène a la trahison de notre âme. L'auto-punition nous éloigne de l'amour. Nous devons "déprogrammer" ce mécanisme destructeur et ré-apprendre a s'aimer et se laisser aimé, comme Dieu nous aime. 

Le Chemin, c'est suivre nos passions et désirs quelqu'en soient les risques et nos peurs associées, OSER au pire et DÉSIRER au mieux, accueillir les émotions qui surgissent par la manière dont les autres nous traitent sans amour. C'est ce que j'expérimente quotidiennement de plus en plus depuis quelques semaines : oser de plus en plus ÊTRE VRAIMENT VRAI, quelques soient mes peurs des conséquences potentielles, et ressentir ce qui est ensuite projeté vers moi par mon environnement (rejet, critique, jugement, punition, agression etc ou rien de ce que je craignais...). Je découvre ainsi et me rends compte de la terreur qui se trouve en moi. J'en suis totalement glacé, j'ai très peur de la ressentir et je me mets en colère. Ce qui est toujours dur pour moi est de reconnaître et de prendre la responsabilité de ma propre colère que je juge spirituellement comme une "mauvaise émotion". C'est aussi le cas pour beaucoup de personnes que j'ai rencontrées dans les cercles spirituels. C'est pourtant juste une émotion aux yeux de Dieu. Et elle peut sortir de nous si on s'autorise a l'exprimer... oreiller, sac de boxe, batte de base-ball, tout ce qui fait du bruit pour frapper... sont bienvenus. Mais mon désir doit grandir et se purifier car je n'ai pas encore re-crée ici, comme en Australie, un environnement propice a l'expression de mes émotions sans les imposer a mes voisins. La vérité est que je ne le veux pas, même si mon intellect dit que oui. C'est ce que je dis aux gens, je connais le Chemin, mais je ne le parcours pas la plupart du temps. C'est juste une connaissance intellectuelle. Je ne suis pas un bon exemple. Je suis juste un bon exemple a ne pas suivre, de celui qui résiste, de l'enfant intérieur blessé qui a très peur. Je me demande ce que Dieu pense a ce sujet... 

Je questionne la réalité de ma relation avec Dieu. Combien de fois suis-je entré en relation avec des esprits plutôt qu'avec Dieu? Comment faire la différence entre une connexion émotionnelle avec les esprits, mes guides et Dieu? Autrement dit, dans quel cas est-ce que je ressens les émotions d'esprits plutôt que le miennes? Quand je ressens mes propres émotions et me connecte a Dieu et reçoit Son Amour, alors je suis dans un nouvel espace de joie, d'amour, de paix pendant une certaine période, de quelques heures pour moi (car je reçois un peu d'Amour) et rarement quelques jours (si je m'ouvrais a plus d'amour). Ce n'est pas le cas lorsque je me connecte a un esprit. Ce n'est pas la même chose lorsque je suis dans le nirvana d'une méditation profonde, ou que je suis dans la joie de la pratique d'une de mes passions (sport, spectacle, chant etc). C'est une expérience différente qu'il faut VIVRE pour connaître et reconnaître. C'est une expérience qui nous change totalement et pour toujours sur le sujet émotionnel particulier que nous avons ressenti. Nous devenons "un avec Dieu" sur ce sujet et nous rapprochons de Dieu. 

Je me suis rendu compte que les esprits que j'attire a moi quotidiennement ont beaucoup plus d'importance dans ma vie que j'ai pu l'imaginer par le passé. Chaque fois que j'ai très peur, je fais encore exactement ce que je faisais quand j'étais enfant. Je quitte mon corps et permets a des esprits de venir en moi projeter leur colère sur les personnes qui me font peurs. Ils croient faire le bien en prenant ma défense. La vérité est que je les attire car je ne souhaite pas ressentir mes peurs et mon chagrin dans certaines situations, et je les incite, ou les force en quelque sorte, a agir de la sorte. Je dégrade ainsi mon âme et celles de mes amis esprits. C'est très néfaste. Je peux ressentir le moment précis ou cela se passe, lorsque je me déconnecte complètement d'une conversation ou d'une situation. Je suis parti. Cela se passe souvent, par exemple, quand une personne projette sa colère sur moi et me blâme pour ce qu'elle ressent. 

Source : Eastman House

Je me questionne aussi a propos de mes désirs, de ce que je souhaite faire dans ma vie. Et il me semble que le manque d'argent rend toute réalisation de mes désirs plus pénible, lente et ardue. La vérité est que Loi du Désir est telle qu'il n'y a aucune barrière assez forte pour empêcher la réalisation d'un désir pur et ardent. AUCUNE. Mais, encore faut-il que j'arrive a accepter émotionnellement cette vérité et purifier mes désirs... Je voudrais découvrir plus les magnifiques univers marins et la faune et flore terrestres mais je n'en ai ni le temps ni les moyens pour le moment. Je voudrais danser, chanter, jouer. Si je ne peux pas vivre mon rêve en Australie, je voudrais quand-même le re-créer ailleurs, vivre en autonomie alimentaire et énergétique, créer un paradis d'une foret alimentaire selon un design de permaculture, y construire une nouvelle cabane ouverte sur la nature. Ou? Comment? Avec quels moyens? Je ne sais pas. Et bien-sur, me rapprocher de Dieu sur le Chemin, mieux connaître Dieu et moi-même, et partager le Chemin avec les autres...

Pour le moment, j'ai fait un brevet d'animateur enfants, et voudrais faire un deuxième stage pendant les prochaines vacances d'avril et/ou juin - le premier ayant été interrompu après 3 jours par une alerte cyclonique. Je suis aussi un cours en ligne de design en permaculture, et j'apprends le métier de jardinier paysagiste. Je prépare un voyage en Australie en juillet prochain a l'occasion duquel j’espère être prêt pour participer a un groupe d'assistance résidentiel avec Jésus / AJ et Mary pendant  9 jours. Je continue aussi a pratiquer la guitare et a chanter pour mon propre plaisir.

J'ai arrêté temporairement il y a deux semaines la distribution de livrets sur la Vérité Divine car je ne me sens pas bien en connexion avec Dieu pour le moment, et donc un mauvais exemple. En conséquence, peu de gens sont intéressés, je ne suis pas honnête et je perds mon temps. Mes voisins sont critiques et essayent de me dissuader de continuer. Tous comme beaucoup d'esprits. Mais aujourd'hui, je vais recommencer, en étant simplement humble et honnête par rapport a ma condition imparfaite. J'ai beaucoup de joie a partager et répondre aux questions concernant le Chemin, et je passe donc encore un partie non négligeable de mon temps a partager sur mon site union divine, a partager et modérer le groupe Vérité Divine de Facebook, et a répondre aux questions / messages des francophones pour le bureau de Divine Truth Australia.

JE NE VEUX PAS RESSENTIR ÉMOTIONNELLEMENT est ma réalité 99% du temps. Je ne suis pas différent de la plupart des gens sur terre a ce niveau. Pourtant, JE SAIS que le plus important est de continuer a m'ouvrir et a suivre mes passions et désirs, même si cela me fait peur, et de m'ouvrir émotionnellement a ce qui en émerge, de re-devenir UN ÊTRE 100% ÉMOTIONNEL, sensible et ressentant toutes mes émotions, sans les juger ou me fermer par peur d'être jugé ou rejeté. Je dois raffiner mon désir d'une relation personnelle avec mon Père et avec mon âme jumelle - plutôt qu'être en addiction avec la nourriture, internet, le sexe et les esprits. Je dois devenir plus dépendant de Dieu, et moins de mes peurs et des esprits que j'attire par mes addictions. Faire plus confiance aux Lois Aimantes de Dieu. L’HUMILITÉ est la clé. Nous sommes des êtres conçus pour ÊTRE TOTALEMENT ÉMOTIONNELS. Quand nous exprimons, ressentons et prenons la responsabilité de 100% de nos émotions, nous sommes joyeux a ce moment, et rien que du bon se passe dans notre vie. C'est mon expérience personnelle. Et pourtant, j'ai encore, comme le plupart des gens, les émotions contraires en moi : que c'est dangereux, irresponsable, chaotique, enfantin etc... d'être émotionnel comme un enfant...que je vais me faire agresser, rejeter, juger, interner en asile psychiatrique etc et j'ai trop peur de ressentir ces émotions. Ces émotions sont nos BLOCAGES a redevenir émotionnels, les barreaux de nos propres prisons, construits dans notre enfance par notre environnement (famille, école etc) et que nous gardons ensuite nous-mêmes toute notre vie.

La découverte du VRAI MOI, de l’être émotionnel et passionné que je suis vraiment, que Dieu a conçu, et le retour a ma joie de vivre, innocent comme un enfant passera par ce CHEMIN : d'abord suivre mes passions et désirs, et ensuite, RESSENTIR les peurs et émotions touchées par ce processus. C'est aussi pour cela que fréquenter de jeunes enfants et des ados me fait tant de bien a l'âme d'enfant que je suis. Car en moi, il y a cet enfant qui adore s'amuser, rigoler et créer... Et je le brime la plupart du temps, car l'adulte que je suis a PEUR de ressentir les conséquences douloureuses si il le laisse s'exprimer. Mon frère et mon père me disent souvent : "mais pourquoi continues-tu a ressasser des choses douloureuses du passé, qu'on ne peut quand-même pas changer?" La plupart des gens pensent la même chose et ne veulent pas ressentir toute leur douleur. Mais ce qu'ils ne comprennent pas est que ces choses ne sont pas du passé. C'est le bagage que nous portons avec nous tous les jours et qui influence toutes nos décisions, pensées, paroles  et actions sans amour, qui nourrit chacune de nos addictions. C'est le déni de ces émotions qui crée notre souffrance et notre douleur, qui mène a la dépression, aux accidents et maladies et ultimement a notre mort. C'est ce même déni émotionnel qui nous amène a maltraiter les autres, même ceux/celles qu'on prétend aimer, même nos propres enfants. Enfin, je vais un pas plus loin, c'est ce même déni émotionnel qui crée toute la souffrance que nous voyons dans le monde, la violence, les abus et maltraitances des plus faibles, les guerres, la faim, la pauvreté ... Ce sont des vérités qui sont largement refoulées et ignorées par la plupart des gens. Recevoir rien que cette vérité dans notre âme a propos de l’humilité, changerait notre vie pour toujours.... 

J'ai la foi dans le Chemin de Dieu vers l'Amour, même si j'en suis souvent bien éloigné. Quand je ressens Dieu, je ne sens pas la peur, je sens l'amour qu'Il a pour chacun et pour chaque créature. Hélas, cela ne dure pas très longtemps du fait de mon manque de désir pour la Vérité tel que Dieu me voit, et d'être HUMBLE aux émotions touchées en moi. Mais ma foi grandit a chaque nouvelle expérience. J'ai la foi que Dieu a créé notre âme parfaite, et que ressentir nos émotions en erreur permet de les libérer de notre âme, et d'attirer de nouvelles choses et personnes dans notre vie qui engendreront plus de joie et d'amour. Quand nous nous permettons de RESSENTIR toutes nos émotions a chaque instant, tout ce qui est en lien avec les émotions douloureuses libérées change très vite dans notre vie. J'en ai fait l'expérience plusieurs fois. C'est une réalité scientifique, reproductible par tous et toutes sans exception. Il suffit de désirer en faire l'expérience pour le réaliser personnellement. Et toutes les personnes qui ont tenté cette expérience dans l'histoire sont arrivées aux mêmes conclusions : Dieu et Son Chemin sont une réalité.

J'apprends la patience et l'amour a l'école de la vie (comme j'aime bien le dire), et chaque jour m'offre mille opportunités de faire un nouveau pas vers la réalisation de mes passions et de mon être tel que Dieu l'a créé, autant de possibilités de me rapprocher de Dieu en choisissant a chaque instant des choix aimants, et au minimum, en étant conscient des choix non aimants et en prenant la responsabilité de mes émotions non aimantes (colères, peurs etc). Et chaque jour, je peux aussi faire des choix non aimants et m’éloigner de Dieu. C'est ma responsabilité. Je découvre de plus en plus que l'introspection honnête de mes émotions, de ce que je ressens, dans chaque situation du quotidien, soit l'utilisation de mon intellect au service de mon âme, sans complaisance mais aussi sans jugement, juste dans l'acceptation de ce qui est, l'amour du soi imparfait, est un outil très utile sur le Chemin.

Les guides de Mary lui ont résume le Chemin vers Dieu en 3 étapes simples :

1) identifiez et concentrez-vous sur les choses que vous aimez faire, par exemple enseigner, créer, explorer, partager, jouer, construire, réparer etc...

2) les faire, et

3) permettre a vos peurs et émotions d’émerger dans le processus (et les ressentir)

Nous avons souvent peur d'explorer de nouvelles choses et nous trouvons facilement plein d'excuses qui nous retiennent pour passer au 2. Et lorsque nous prenons notre courage a deux mains et passons finalement résolument a l'action, nous n'avons souvent pas le désir de faire le 3, d'être HUMBLE plutôt que de blâmer les autre ou se blâmer pour ce qui se passe pas comme nous le souhaitons. Ressentir, libérer et puis, continuer... Tel est le Chemin le plus court vers la bonheur. Tellement simple. Et pourtant, mon Dieu, combien de résistance a le parcourir... Je comprends aujourd'hui ce que Jésus voulait dire quand il affirmait que "nous vivons dans nos peurs". 

Encore une chose, marrante cette fois..., mais qui me fait pleurer car je ressens en cela l'amour que Dieu et mes guides ont pour moi. Ici en Nouvelle Calédonie, j'habite dans un quartier qui s'appelle "Magenta". Savez-vous que chaque émotion a une couleur (aussi un parfum, une vibration, une note) que les esprits peuvent voir dans et autour du corps spirituel des gens. Je viens d'apprendre, alors que j'habite ici depuis un an, que le magenta est la couleur de l'Amour Divin. C'est la couleur que les esprits peuvent voir quand Dieu nous donne Son Amour, et quand l'Amour Divin se trouve dans notre âme. La personne chez qui j'habite aime donner des surnoms et le mien est "Vérité Divine". C'est un petit clin d’œil de Dieu, ou de mes guides... Au fait, savez-vous comment j'ai trouvé ce logement? J'ai publié une annonce en ligne exprimant mes désirs de logement et mentionnant mes passions et mon mon site union divine. Et quelqu'un m'a contacté parce qu'il était "impressionné" (c'est le mot qu'il a utilisé), intéressé par mon chemin de vie et il m'invitait a louer une chambre dans sa villa a... Magenta... J'y étais allé juste quelques jours plus tôt, a Magenta, pour mon premier job en Nouvelle Calédonie. Et c'est encore ici que je suis aujourd'hui. Maintenant, je comprends mieux pourquoi, bien que j'ai cherché a déménager a plusieurs reprises, je n'ai pas trouvé ce que je désirais ailleurs. 

Jésus dit souvent que nous parlons aux autres de nos émotions pour éviter de les ressentir, et que quand nous les ressentons, nous n'avons pas besoin d'en parler. C'est vrai. Mon intention d'être VRAIMENT VRAI ici, et de partager ce que je vis, mes découvertes et mes ressentis personnels, mon état d'imperfection, est d'aider et peut-être d'inspirer d'autres personnes qui vivraient des expériences similaires sur le Chemin. Ces choses que je partage sur ce blog, ce sont aussi des lettres a Dieu. C'est ce que je lui dis. Je me mets a nu.