Une des conséquences de grandir en amour en recevant l'amour de Dieu est de désirer prendre soin de l'environnement, donc pas seulement de soi-même et des autres mais aussi de l'ensemble de la faune et de la flore, de toutes les créatures de l'environnement. Nous commençons à réaliser que l'état de l'environnement, la qualtité de la terre, de la végétation, la présence ou l'absence des animaux, insectes, micro-organismes et leur comportement, tout cela est le reflet de notre propre condition d'âme.

Un des projets que j'aime beaucoup est d'aider à recréer notre environnment tel que Dieu l'a créé à l'origine, que tout l'écosystème se développe en harmonie avec l'amour. Cela signifie de rétablir un écosystème où toutes les créatures vivent alors en symbiose, sans prédateurs, sans aucun besoin d'intervention de l'homme (entretien, arrosage etc..), et sans projection d'émotions d'avidité et de violence de l'homme du type: ce qui me sert, j'aime et je prends, ce qui ne me sert pas ou me dérange ou m'attaque, je n'aime pas, je rejette ou je détruis. Dans un état d'amour, l'environnement fournit habitats, eau et nourriture en abondance pour tout le monde, des plus petits micro-organismes jusqu'aux aux hommes à l'autre bout de la chaîne.

Voici un exemple de projet en cours en Australie sous le leadership de AJ et Mary. Des expériences ont lieu dans le NSW (Kyabra LC) et QLD (Cushnie LC) et maintenant à chacun d'essayer à la maison si on le souhaite... Voici la marche à suivre (à adapter selon les climats et projets):

Le projet de pépinière est un projet en cours. Nous sommes excités par l'idée de faire quelques expérimentations avec d'autres matériaux pour retenir l'eau. Ce projet est relié au projet du jardin sans eau.


Observations: nous avons eu du temps vraiment chaud et nous avons trouvé que notre pépinière sans eau était fabuleuse. Elle nous a épargner du temps d'arrosage quotidien et de l'inquiétude par rapport à si les plantes reçoivent ou pas assez d'eau.


Nous pensons que ceci pourrait être modifié de nombreuses façons pour créer des potagers et d'autres choses. Gardez juste à l'esprit la longueur de la racine des plantes car vous pourriez devoir modifier le design pour l'adapter à différentes plantes etc.


Maintenant que nous avons beaucoup de pluie, nous nous demandons si nous aurions dû ajouter plus de copeaux de bois pour qu'il y ait moins d'espace au-dessus où se trouvent les plantes. Nous avons créer une variété de hauteurs et verrons ce qui se passe après la pluie. Aussi, nous nous demandons si un trop-plein aurait été une bonne idée pour que les plantes ne se noient pas. Nous avons eu besoin d'évider un peu d'eau au cours des derniers jours car le dessus était rempli d'eau.

Comment faire une pépinière sans eau:

1. Placer du papier journal sur le sol en couche assez épaisse (pour empêcher le déchirement du plastique ou d'autres choses le trouant)

2. Empiler les deux « kiwi collars » l'un au-dessus de l'autre au-dessus du papier journal: Vous pouvez aussi le fabriquer vous-mêmes avec des caisses/palettes ou autre bois. Les « kiwi collars » sont bien car ils peuvent être placés sous différentes formes et une charnière spéciale avec un verrous pour les empiler de telle façon qu'ils ne bougent pas quand ils sont attachés ensemble. (regardez sur www.kiwicollars.com.au pour plus d'info).



« kiwi collar »

3. Revêtez les « kiwi collars » avec le plastique, fixer-le à l'aide de piquets sur les côtés pour le maintenir en place (nous avons utiliser une double couche de plastique de garniture utilisé dans la construction).

4. Mettre du papier journal au-dessus du plastique au fond du « kiwi collar » pour empêcher que les copeaux de bois collent au plastique.

Fig. 2
Couvrir le plastique de papier journal


5. Ajouter un bout de tuyau en tant qu'arrivée d'eau de telle manière que vous puissiez remplir le « kiwi collar » d'eau et ajouter si nécessaire de temps en temps de l'eau au cas où il ferait trop sec. Nous avons mis un pot de fleur couvert d'un filet de protection solaire sur le bout du tuyau pour éviter que les copeaux de bois bloquent le tuyau et que le flux d'eau soit obstrué).


Fig. 3
Couverture de papier journal, arrivée d'eau

6. Ajouter des copeaux de bois jusqu'au niveau désiré

Fig.4
Couche de copeaux de bois


7. Mettre une couche de feutre en polyester (« regen felt « en anglais, connu pour ses propriétés capillaires filtrantes utiles aux jardins sans arrosage). Elle stoppe les mauvaises herbes et crée un effet de mèche (limite la remontée verticale de l'eau).

Fig. 5
Couche de feutre

8. Ajouter des copeaux de bois au-dessus du feutre

Fig. 6
Couche supérieure de copeaux de bois

Fig. 7

9. Ajouter une couche de terre (+ compost optionnel) au-dessus si vous désirez y planter des plantes. Vous pouvez la recouvrir d'une couche de protection de paille ou copeaux de bois.

Fig.8
Couche supérieure de terre

10. Nous n'avons pas mis de couche de terre car nous voulons juste que ce soit une pépinière. Donc, pour le moment, toutes nos plantes sont en pots et reposent directement sur le feutre permettant à l'eau de remonter par effet de mèche. Cela fonctionne très bien!

Fig. 9
Pépinière de plantes dans leur bacs d'arrosage automatique

 

Autres méthodes et idées pour les jardins sans eau


Celles-ci ont été mis en oeuvre dans le Waterless Garden Project (voir le lien ci-dessous dans « Source »)

Fig. 10

En fonction des conditions météorologiques, cela pourrait être une bonne idée de mettre en fait une couche de plastique. Je sais que sur l'illustration il n'est pas mentionné de plastique mais Lincon et Philippa ont remarqué qu'avec le temps sec cela pourrait être un bien meilleure idée d'en placer. Le
« kiwi collar » dans cette image peut aussi être enterré dans le sol. Il ne doit pas être au-dessus du sol pour que cela marche. Vous pouvez déciderd'adapter le design à votre désir pour le projet.

Fig.11
jardin sans eau avec pierres et plastique

Ceci est une expérience et nous ne sommes pas certains comment cela va marcher. Nous allons aussi en essayer une avec des petits cailloux et des copeaux de bois et voir ce qui se passe. Même concept que ci-dessus. Les couches peuvent être utilisées et modifiées à votre project spécifique.

Fig. 12
Collecte de condensation dans le jardin sans eau

Une expérience de collection de rosée (fig. 13) pour arroser les plantes. Nous suggérons en ce moment la pose d'un plastique dans les deux cas des branches de bois et des pierres.

Fig. 13
Zone de collecte de condensation dans le jardin sans eau

« Points chauds »: nous suggérons encore ici de mettre du plastique dans le trou (le bois est sous terre)

Fig. 14
'Point chaud' dans le projet du jardin sans eau

Merci à AJ et Mary, Philippa et Lincon pour certaines photos dans ce texte.
Merci aussi à AJ pour avoir démontré et porté à notre conscience cette méthode de jardinage.

 

Source: http://www.kyabra.blogspot.com.au/2013/01/waterless-nursery-project.htm


Document pdf pour impression/téléchargement: Le_jardin_sans_eau